Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
0 produits - 0
E-mail :
Mot de passe :
Mot de passe oublié


Accueil Hogrefe Editeur de tests psychologiques A la Une Hogrefe Editeur de tests psychologiques Les 5 problèmes de personnalité des personnes trop chaleureuses

Les 5 problèmes de personnalité des personnes trop chaleureuses

Les personnes introverties sont souvent envieuses de l’aisance relationnelle de celles et ceux, plus chaleureux, qui peuvent nouer facilement des relations étroites et durables. Toutefois, les recherches en psychologie mettent en lumière 5 problèmes de personnalité corrélés à cette facette, lorsqu’elle est très fortement exprimée.

 

chaleur

 

La facette « chaleur » de la personnalité ?

 

La « Chaleur » est une des facettes de l’extraversion, un des 5 grands traits de la personnalité. Elle concerne l’intimité dans les relations interpersonnelles et décrit une tendance à être chaleureux, amical et affectueux. D’une manière générale, les personnes chaleureuses aiment sincèrement les gens. Cependant, certains problèmes de personnalité sont plus fréquents chez les personnes très chaleureuses* que dans la population générale :

 

#1 Expression excessive des affects

Dans certains contextes,  il est préférable de laisser transparaître des émotions plus formelles et de maintenir une attitude plus objective. Or, chez les personnes dont la personnalité est marquée par une facette « chaleur » très élevée, ces enjeux peuvent ne pas être repérés. Ainsi, elles risquent de ne pas arriver à modérer l’expression de leurs émotions et leurs impulsions.

 

#2 Révélations excessives sur soi- même

Dans la continuité du premier problème, cette absence de filtre (d’inhibition) peut les conduire à confier des éléments biographiques très intimes à des personnes qui ne le sont pas. Malaise en vue ! Cette dimension de la personnalité peut être perçue – à juste titre – comme inadaptée dans un contexte professionnel ou lors d’une interaction avec une personne inconnue quelques heures plus tôt par exemple.

 

#3 Attachements à autrui inappropriés, problématiques ou nocifs.

On peut constater, chez certains, une forme de « dépendance relationnelle » qui fait courir quelquefois le risque d’exprimer un fort attachement dans des situations au sein desquelles un comportement plus distant serait approprié.

 

via GIPHY

 

Ce fonctionnement, anaclitique, est à l’origine de malentendus : ces personnes peuvent penser leurs relations distantes plus étroites qu’elles ne le sont en réalité, et les vivre comme telles. Cette proximité (fantasmée) dans la relation peut les amener, par exemple, à demander des comptes à des personnes qui ne s’imaginaient pas spécialement en lien avec elles.

 

Généralement, la personne en face prend ses distances et s’éloigne face à de telles demandes ; mais si cette modalité relationnelle entre en résonance avec une faille chez l’autre, ce peut être le point de départ d’une relation toxique…

 

 

#4 Se montre intrusif sur le plan émotionnel

 

Les bénéfices (premiers) d’une très forte proximité relationnelle peuvent masquer les signaux envoyés par l’autre pour s’ajuster dans les interactions. On peut donc retrouver, chez les personnes très chaleureuses, des comportements intrusifs, en particulier sur le plan émotionnel. Les enjeux affectifs sont si forts qu’ils éclipsent la question des limites de l’autre.

 

 

#5  Séduction sur le plan sexuel ou comportement provocateur

 

Sur le plan émotionnel, une personne très chaleureuse a donc tendance à nouer facilement et rapidement des liens forts avec les autres. Cette capacité découle en partie de son besoin parfois fort d’être accepté, voire admiré des autres. S’il y a bien un terrain privilégié pour « rejouer » à l’infini cette partition, c’est celui la séduction et du désir. Une autre prise pour rendre central l’affect dans la relation à l’autre, c’est la provocation.

 

 

Comment mesure-t-on le degré de chaleur chez une personne ?

 

On mesure la personnalité grâce à des tests psychométriques : la personne répond à une série de questions (ou items) qui permettent de calculer des scores qui vont être comparés à des échantillons représentatifs de la population.

 

La facette « chaleur » de la personnalité est une des composantes de l’Extraversion, un des 5 grands domaines (ou traits) de la personnalité selon le modèle Big Five, qui fait consensus dans la communauté scientifique. Les autres facettes de l’Extraversion sont la Sociabilité, l’Assertivité, l’Activité, la Recherche de sensation et les Emotions positives.

 

Découvrir les 5 grands traits de la personnalité (modèle Big Five) :

 

image BiG FIVE - descriptions

 

 

A l’opposé, quels sont les problèmes rencontrés par les personnes ayant un score très bas pour la facette « chaleur »?

 

Les personnes ayant des notes plutôt faibles à la facette chaleur ne sont pas hostiles et ne manquent pas nécessairement de compassion mais elles ont tendance à être plus formalistes, plus réservées et distantes dans les relations avec les autres. Cependant, des scores très bas peuvent être le reflet d’une indifférence générale vis-à-vis d’autrui, peut-être provoquée par un manque d’intérêt pour autrui (?).

 

L’autre problème plus présent chez ces profils que dans la population générale est une extrême difficulté pour exprimer ses sentiments. Plus généralement, une faible chaleur est souvent corrélée à une grande difficulté à développer ou à maintenir des relations personnelles intimes.

 

La conséquence désastreuse, dans cette configuration, c’est un manque de soutien social, qui est une des principales ressources face au stress (on parle de coping). On peut donc imaginer une vulnérabilité accrue au stress pour les profils de personnalité à très faible « chaleur ».

 

 

big5

 

 

 

* Par convention on estime qu’un trait ou une facette de la personnalité est significativement élevée chez une personne lorsque son évaluation psychométrique la situe parmi les 16% les plus élevés d’un échantillon dit normatif (soit au delà d’un écart type au dessus de la moyenne).



Hogrefe Editeur de tests psychologiques

Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques

Inscrivez vous à l’une de nos 2 newsletters

Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques Hogrefe Editeur de tests psychologiques

Contact

Editions Hogrefe France

2, rue du Faubourg Poissonnière

F-75010 Paris

Tel. : +33 (0)1 53 24 03 70

Fax : +33 (0)1 42 47 14 26





© 2015 • Editions Hogrefe France • 2, rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris • +33(0)1.53.24.03.70
Numéro de SIRET : 489 273 334 00024 • RCS Paris B 489 273 334 • Capital social : 37.000,00 euros
Réalisé par : Admaker TM